Lycéens et apprentis au cinéma en Provence-Alpes-Côte d'Azur
Lycéens et apprentis au cinéma en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Tel père, tel fils                                    (Soshite chichi ni naru)

De Hirokazu Kore-Eda

Japon, 2013, 2h, VOSTF 

Avec Fukuyama Masaharu, Ono Machiko, Maki Yoko, Lily Franky. Prix du Jury Cannes 2013

Ryoata, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse

et leur fils de 6 ans une famille idéale. Tous ses repères volent en éclats quand la maternité

de l’hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance : le garçon qu’il a élevé n’est pas le sien et leur fils biologique a grandi

dans un milieu plus modeste.

 

Comme dans ses précédents films, Kore-Eda convoque ici l’enfance et la famille.

A travers la chronique familiale, il sonde  la paternité, l’éducation, les rapports entre liens du sang et transmission et soulève des questions sociales et de classe. Est-ce l’inné ou l’aquis qui constitue la filiation? Gérad Lefort conclut son article dans Libération comme suit : ” Leçon d’actualité, sinon de modernité, Tel père tel fils délivre son message subrepticement révolutionnaire :

par-delà les liens du mauvais sang et l’atroce loi de la reproduction, les meilleurs enfants,

et qui sait, les plus heureux et épanouis, sont ceux qu’on s’invente et pas ceux qu’on pond.” 

Kore-Eda livre toujours un cinéma empreint de tact et de retenue, où la caméra ausculte au plus

près l’expression des personnages pour percer leur émotions.

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© lyceensaucinemapaca